Tahiti Polynesie en live

La Polynesie c'est mon fenua, Tahiti c'est mon ile, je vous invite chez moi. J'ai créé ce blog pour découvrir ou redécouvrir la Polynesie avec les yeux d'une tahitienne.

Pour plus de renseignements concernant la Polynésie française, inscrivez-vous au forum Tahiti Mania et posez vos questions.
=> S'INSCRIRE MAINTENANT <=

jeudi 11 mai 2006

Le " moni mê " ou " 'aufaura'a " mê"

Ia ora na,

Chaque année, au mois de mai, a lieu le "moni me" ou "'aufaura'a me". Vous allez me dire, mais qu'est-ce que c'est???.. ça vient, ça vient... hi hi hi!!

Moni = argent
(prononcé "mé") = mai (le mois)
'Aufaura'a = le fait de payer quelque chose

Au mois de mai, a lieu une collecte d'argent, les fidèles des églises protestantes vont offrir des dons. On dit des dons, mais il faut savoir que chaque paroisse fixe le montant des dons par fidèles, ça peut aller de 5000 XPF à 10 000 XPF.
Les "ti'atono" (diacres) et d'autres membres d'église bénévoles d'un même "amuira'a" (groupe de personne ayant un rôle actif dans la paroisse) vont se charger de leurs collectes. Ils se présentent chez vous, munis d'un cahier où tous les membres y sont référencés.

Je vais ouvrir une petite parenthèse hi hi hi.
Lors du décès d'un fidèle, si vous n'avez pas les moyens de lui payer un service funéraire, vous pouvez exposer son corps dans ce que l'on appelle un "fare amuira'a" (maison de rassemblement).

'Amui = uni, ensemble

Chaque paroise est divisée en "amuira'a" et chaque amuira'a possède sa maison de rassemblement, toutes dispersées dans une commune donnée.
Les fidèles d'église font partis de tel ou tel amuira'a en fonction de leur adresse géographique.

Pendant toute la durée de l'exposition, les familles touchées par le deuil ont pour coutume de garder le défunt jusqu'à l'enterrement. Les proches y dorment (autour du corps), y mangent, toutes les messes y sont célébrées.
Et oui, ils y mangent, et c'est un des moments que j'admire le plus dans la mentalité polynésienne, des personnes bénévoles viennent pour préparer la maison avant l'arrivée du corps (nettoyage, installation des chaises, "pe'ue" (natte tressée en paille) sur lesquel les personnes pourront s'y asseoir...) ensuite ils vont préparer les repas: petit déjeuner, déjeuner, diner. Une fois tout cela terminé, ils vont nettoyer la maison et la fermer.

...Aide ton prochain et ton prochain t'aidera...

A priori on peut prendre ça comme une contrainte, genre un impôt, mais il faut savoir que la religion en Polynésie Française est très présente dans notre quotidien (prière à l'heure des repas, avant de s'endormir, certains de nos comportements sont régis par la bible) et que nous ne voyons pas ça comme une obligation, mais presque comme un devoir.

L'argent collecté est ensuite centralisé à l'EEPF (l'Eglise Evangélique de Polynésie Française) qui se chargera de sa redistribution.

Il existe des rivalités entre paroisses, elles vont récolter le plus d'argent possible, à ma connaissance, il y en a une qui bat toutes les autres, et de loin, je ne la nommerai pas hi hi hi!!

Voilà.
Bisous
@+

Posté par Quick à 21:13 dans la catégorie - Rétroliens [] - Permalien [Lien permanent vers ce message]
Votez pour ce sujet:

Permalien ou URL de ce message



 
BlogoTop 2.0 Travel blogs